informations:  AMIKEO D'AUTICIEL LE 09 DECEMBRE 2015 A ANGERS  sur les pages formations ,  Le calendrier , URGENT ou vous trouverez plus d'explications dans  les documents en PDF et consulter le site   http://auticiel.com/

Association pour l'Autisme dans le MAINE ET LOIRE -49-

-"Dis moi maman... c'est quoi l'autisme ?"

-"Etre autiste, c'est être en guerre tout le temps,
dès qu'on écoute ou qu'on regarde, dès qu'on
touche aussi ...dès que l'on bouge, ou que les
autres bougent autour de nous ... mais viens
on va t'expliquer chez:

L'autisme ce n'est pas ça!

 

http://www.dragonbleutv.com/documentaires/2-le-mur-ou-la-psychanalyse-a-l-epreuve-de-l-autisme

Suite procès Le MUR
2014-01-16-arrêt-cour-appel-douai-le-mur
Document Adobe Acrobat 132.7 KB
l’espace culturel Fri-Son (Fribourg-Suisse
l’espace culturel Fri-Son (Fribourg-Suisse

 L’artiste fribourgeois Michel Cotting vient de repeindre une façade de
l’espace culturel Fri-Son (Fribourg-Suisse).

Saurez-vous reconnaître les premiers signes de l’autisme ?

 

 

L’ une de ces fillettes est autiste.
livret autisme.pdf
Document Adobe Acrobat 1.8 MB

1 - Qu’est-ce que l’autisme ?
L'autisme est un trouble du développement qui provoque préco-
-cement des anomalies qualitatives dans les domaines de l'interac-
-tion sociale, de la communication et des comportements.
Les particularités propres à l'autisme induisent des difficultés
d'adaptation à l'environnement physique et social.

Voir film : http://www.psycho-edu.com/html_fr/film_fr_autis.html

http://www.animatedexplanations.com/Animation.aspx?animation=16

 
1bis - Qu’est-ce que l’autisme  ? Définition visuelle.

Voir en bas de page

 

2 - L'apprentissage
 Les apprentissages ne sont pas spontanés, ils peuvent ne pas
être adaptés au contexte, et sont  difficilement fonctionnels et
flexibles.
Il en résulte pour l'enfant une difficulté de synchronisation
émotionnelle avec son entourage, des problèmes de compréhen-
-sion et d'adéquation des réponses aux diverses sollicitations et
 des troubles du comportement. Dès le début des troubles, les
diverses anomalies contribuent à l'isolement de l'enfant et à sa
détresse dans des environnements autres que ceux qu’il connaît
bien et dans lesquels il a établi des routines sécurisantes.
Dans la suite de l'évolution, les difficultés vont en s'aggravant
dans la mesure où les déficits initiaux entravent le développement
et peuvent contribuer à une situation de surhandicap

 

3 - La famille
Les difficultés propres à l'enfant ont un impact lourd sur la famille.
Avant que le diagnostic ne soit prononcé, les difficultés quoti-
diennes avec l'enfant sont sources de désarroi et d'incompréhen-
sion. Lorsque le diagnostic est posé, les parents entrent dans une
autre phase durant laquelle ils auront à intégrer cette information
difficile à accepter sur le plan émotionnel, à comprendre les im-
plications d'un tel diagnostic, à mieux cerner le fonctionnement
spécifique de leur enfant et à s'engager dans une dynamique po-
sitive pour le soutien de l'enfant porteur du handicap et l'équili-
bre de toute la famille.
L'autisme est bien du ressort médical en ce qui concerne toute
la démarche de diagnostic et le suivi des pathologies associées.
Le suivi médical des enfants est organisé en relation avec les
services spécialisés.

 

4 - L'éducation
Une fois cette surveillance médicale assurée en fonction des
besoins de chaque enfant, l’axe prioritaire est l'éducation dont
l’objectif est de soutenir le développement, d'améliorer l'adapta-
tion et de promouvoir l'intégration en milieu ordinaire.

L'éducation qui est proposée aux personnes autistes est spécifi-
que et doit s'appuyer sur une connaissance approfondie des par-
ticularités d'adaptation et de traitement des informations..
Les priorités éducatives sont déterminées en fonction des résul-
tats de l'évaluation, des demandes de la famille et des contrain-
tes du milieu d'accueil pour l'intégration.
Elles s'inscrivent dans un programme individualisé définissant
des objectifs à court, moyen et long terme. Les apprentissages
visés correspondent à des activités qui deviendront fonctionnell-
es parce qu'utilisables et gratifiantes dans la vie quotidienne.
Ils s'appuient sur des données développementales (ce que l'en-
fant est prêt à apprendre compte tenu de son niveau de maturité)
 et motivationnelles. Ils sont construits à partir de stratégies
adaptées (structuration de l'environnement, aide visuelle,
systèmes alternatifs de communication).
Ces stratégies constituent des outils d'aide à l'apprentissage,
modulables en fonction de l'âge, du niveau de développement
et du degré d'autonomie de l'enfant. Tous les apprentissages font
l’objet d’une généralisation dans les milieux de vie de l’enfant.
L'éducation d'un enfant avec autisme doit s'entendre au sens
large c'est-à-dire que des actions de rééducation concernant le
langage et la psychomotricité sont indispensables au soutien du
développement et aux fonctions de base que représentent la
communication et l'adaptation corporelle.

 

5 - Conclusion
Quelles que soit la spécificité des apports de chacune des profes-
sions impliquées, le dénominateur commun à toutes les inter-
ventions menées est l'adaptation au fonctionnement de chaque
enfant et aux particularités de l'autisme. Il est donc fondamental
que le soutien apporté à l'enfant et à sa famille émane d’une
équipe pluridisciplinaire bien formée à la problématique de
l'autisme.

 

 

 

 

 

.

1bis - Qu’est-ce que l’autisme  ? Définition visuelle.

Pour commencer: cliquez en bas à droite sur "Connexion", entrez votre mot de passe et envoyez!